FLASH INFOS
:
ArabicEnglishFrench

WhatsApp_Image_2021-01-28_at_13.40.58.jpeg

WhatsApp_Image_2021-03-28_at_22.56.08_1.jpeg

Tchad : Le combat  s’annonce difficile pour Mahamat Ahmad Alhabo !

 

Quelques jours francs après son initiative de recadrer la justice tchadienne en mettant en garde les hommes en treillis et ceux en toges, c’est à ce moment que Mahamat Ahmad Alhabo  fut défié en puissance.

Les hommes en treillis qui se croient toujours au-dessus de la loi ont enfreint à l’ordre du garde des sceaux. Ainsi ses propos et son désir ardent de redonner à la justice tchadienne ses lettres de noblesses ne serait-il pas de l’eau sur les plumes d’un canard ?

Alors que le ministre de la justice, à la prise de fonction le 4 mai dernier mettait en garde les agents de force de l’ordre qui tirent à bout portant sur les manifestants. Le contraire de la situation s’est exactement produit le  8 mai 2021 où la marche pacifique de la Coordination des actions citoyenne Wakit tama  a été une fois de plus  réprimée violemment. Les policiers ont tiré à balle réelle  sur les populations. Des domiciles privés  ont été violés. Comme si la République du Tchad n’a de loi que les armes.  Dans cette pétaudière où chacun pense que tout passe par les armes, même la paix, comment Mahamat Ahmad Alhabo pourrait concrétiser sa volonté ?

Cela fait exactement 20 années qu’il démissionnait de ce poste peut-être qu’il n’est pas compris ou que ces faiseurs de lois ne lui ont pas permis d’assoir sa politique. Si ce sont ces raisons qui l’ont fait partir de ce ministère parce qu’il se veut intègre, alors pour cette fois où l’exécutif est tenu en toute exclusivité par les militaires, Mahamat Ahmad Alhabo ne jettera-t-il pas l’éponge ?

Si l’on arrive à observer le comportement déviant des hommes en treillis, ceux des hommes en toges paraissent un autre problème. Comme le garde des sceaux  a remarqué que le palais de justice devient le lieu où tout se vend et s’achète rendant ce milieu pourri et qu’il faut assainir car dit-il sans la justice, il n’y a pas de paix.  Que fera le garde des sceaux pour retirer le beurre de la bouche des véreux qui ne pensent qu’à torpiller la loi pour arrondir les angles de leur poche ?

Tout porte à croire que le combat ne serait pas facile pour Mahamat Ahmad Alhabo.