FLASH INFOS
:
ArabicEnglishFrench

WhatsApp_Image_2021-01-28_at_13.40.58.jpeg

WhatsApp_Image_2021-03-28_at_22.56.08_1.jpeg

Tchad : U-Reporters compte un Million en 2022

IMG 20230121 WA0003

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a organisé le 1er café de presse de l’année 2023, sous le thème : «  Un million de U-Reporters au Tchad, comprendre les stratégies d’engagement jeunes ». c’était le vendredi 20 janvier 2023 à la Maison des Medias au Tchad.

Le directeur de coopération du Ministère de la Communication Kondol Abanda Dieudonné a dans son mot de bienvenue féliciter le leadership affirmé du Ministère tchadien de la Jeunesse et la détermination des organisations et plateforme des jeunes : «  Le pays de Toumaï a véritablement atteint plus d’un million de U-Reporters en décembre 2022 et ce, 6ème place sur une centaine des pays nous honore » s’en réjouit-il.
Il a par ailleurs apprécié dans son allocution la franche collaboration du consortium Maison des Médias du Tchad, Ministère de la Communication et l’UNICEF qui a permis non seulement aux journalistes de produire assez d’articles sur la protection des droits de l’enfant mais aussi aux U-reporters qui ont fourni moult efforts pour arriver à atteindre un million pour confirmer leurs engagements dans les ouvres sociales.
Donaig Le Du, du service de la communication de l’UNICEF a dans son intervention cesser d’encourager la détermination des jeunes Reporters tchadiens dans leurs œuvres sociales : «  Nous sommes extrêmement fiers de ce résultat sous une impulsion qui par cette formidable section d’engagement des jeunes de l’UNICEF,  les jeunes se sont mobilisés un million d’U-Reporters. Ce n’est pas un chiffre, ni juste un numéro, c’est plutôt un million des jeunes qui se sont engagés et qui ont décidé qu’ils avaient le droit à la parole et de participer à la vie de la communauté du pays », a-t-elle déclaré

Selon toujours elle, l’un des mandats de l’UNICEF est qu’il est important que les jeunes puissent s’épanouir seulement mais aussi qu’ils puissent donner leurs avis sur les questions qui les concernent parce que dit-elle, ce sont les jeunes qui vont construire l’avenir du pays.

Mme Khadîdja Abderrahmane Koko, directrice des activités socio-éducatives du Ministère tchadien de la Jeunesse et de Leadership Entrepreneurial, a présenté l’efficacité de la plateforme d’U-Reporter, ses défis et perspectives. Elle a défini au passage qu’U-Reporter comme un moyen conçu pour permettre aux jeunes de s’exprimer et de donner leurs opinions sur des sujets qui les concernent directement. U-reporter est aussi un moyen de communiquer pour donner la parole aux jeunes précise-t-elle, de créer un dialogue positif entre eux afin d’être les preneurs de décisions, de trouver les solutions positives à leurs préoccupations, de renforcer l’engagement des jeunes en vue de renforcer leur responsabilité dans le processus du développement durable du pays. U-Reporter selon elle, appuie aussi l’action citoyenne des jeunes comme acteurs de changements positifs : « U-Reporter est un outil numérique gratuit anonyme et sécurisé de participation, d’expression et de contribution des jeunes pour un changement positif de leur communauté, une fenêtre de dialogue entre jeunes, parents, communautés, gouvernement et acteurs publiques sur les questions qui les préoccupent » explique-t-elle avant d’indiquer que pour devenir U-reporter, il suffit d’envoyer un message « joindre » au numéro 1301 pour participer au sondage.
La coordinatrice d’U-Reporter de quartier Gassi, Zara Loksala Vanzou a lors de son témoignage souligné qu’être U-Reporter, c’est d’apporter une contribution pour un changement de comportement, de mentalité dans une communauté :« Je suis très heureuse que le nombre des abonnés a atteint un million. U-Reporter est une opportunité pour celle qui n’ont pas les moyens de prendre les décisions, de s’exprimer librement ou qui ne peuvent pas se prononcer sur des questions qui les tiennent à cœur. U-Reporter donne l’opportunité aux jeunes filles d’être libres de débattre des sujets tabous ». U-reporters mène des activités à travers les conférences et causeries débats éducatives dans les établissements publiques et privés  puis dans les centres d’animation culturelle sur la santé reproductive, explique Gassi, Zara Loksala Vanzou.