FLASH INFOS
:
ArabicEnglishFrench

WhatsApp_Image_2021-01-28_at_13.40.58.jpeg

WhatsApp_Image_2021-03-28_at_22.56.08_1.jpeg

Tchad : Alhabo recadre les militants contestataires

Screenshot 20221227 135249

M. Mahamat Ahmat Alhabo tente de recadrer les militants contestateurs que « le PLD n’est pas un héritage familial ».

En réponse aux militants contestateurs qui ont fait la conférence de presse le 17 décembre 2022 à la Maison des Médias du Tchad, le ministre Garde des Sceaux, par ailleurs Secrétaire national de parti PLD Mahamat Ahmat Alhabo a annoncé à l’entame de son allocution que le PLD a programmé commémorer la journée des martyrs de la démocratie à son siège comme la tradition suite à la session extraordinaire tenue le 31 mars 2022. Partant, toutes les dispositions étaient prises et la mise en place était terminée quand les membres de l’organisation dit-il, ont appris qu’un groupe hétéroclites d’individus conduits par Hicham Ibni Oumar s’est préparer à venir perturber la commémoration et se donner en spectacle devant les médias et les hautes personnalités invitées. C’est ainsi que l’activité n’as pas eu lieu.
Pour perturber l’organisation la journée des martyrs de la démocratie, « Les mauvais prétendus sympathisants et militants du PLD se sont réunis le 17 décembre 2022 à la Maison des Médias du Tchad pour destituer le SG du parti et former un nouveau comité Exécutif », explique-t-il. Mahamat Ahmat Alhabo estime que cette action est considérée comme un coup d’Etat institutionnel qui a été fomenté et une fois de plus a échoué indique-t-il grâce à la vigilance des militants du parti.
Pour justifier les maladroites intentions et la mauvaise foi des dissidents du PLD, explique Mahamat Ahmat Alhabo, la participation du PLD au Gouvernement de Transition a aiguisé l’appétit de certains militants notamment les enfants du 1er SG de PLD, qui considèrent que le PLD est le bien privé de leur père disparu Ibni et qu’ils en sont les héritiers légitimes du parti. En cherchant à justifier les contestateurs sur la base textes du parti, Mahamat Ahmat Alhabo stipule que : « Lors de la création du parti, les textes disent que le PLD n’est pas la propriété d’une personne, ni celle d’une famille moins encore d’une ethnie ou d’une région. Le PLD a été conçu comme un parti véritablement national poursuit-il, avant de clore à l’issue de la conférence de presse que la devise du PLD est : « Travailler pour la justice » et non « Travailler pour le désordre ».