FLASH INFOS
:
ArabicEnglishFrench

WhatsApp_Image_2021-01-28_at_13.40.58.jpeg

WhatsApp_Image_2021-03-28_at_22.56.08_1.jpeg

Maroc-migration : Le Maroc s’est dit prêt à coopérer avec les pays africains sur le partage de l’expertise

 Migrants Melilla

 

Les autorités marocaines déplorent l’assaut perpétré le vendredi 24 Juin 2022 au niveau de la ville de Nador et qui a provoqué la mort plusieurs migrants subsahariens. L’assaut a été mené avec une grande violence, de manière planifiée, avec des meneurs aguerris et entraînés, munis de machettes, de pierres, de couteaux et de bâtons et qui ont attaqué les forces de l’ordre.

 

Le Maroc promet de continuer sa lutte sans merci et sans répit contre les réseaux de trafic et renforcera sa coopération avec ses partenaires dans le cadre de la responsabilité partagée et sa contribution majeure à la sécurité régionale. Il réitère son engagement à renforcer l’ancrage de sa gouvernance migratoire humaniste et solidaire en matière de protection des migrants vulnérables et des victimes et ne laissera pas les réseaux de trafic dévoyer la dimension noble de la migration.

Le Maroc s’est dit également prêt à coopérer pleinement avec ses amis et frères africains à travers l’échange d’expertise et la formation croisées. Par ailleurs, les pays du Nord doivent privilégier un prisme équilibré dans leur approche qui ne doit pas être imprégnée du tout sécuritaire, mais basée sur des solutions structurelles autour du développement durable des pays d’origine et de l’encouragement de la mobilité légale entre les deux rives.

Pour rappel, un groupe de clandestins subsahariens avait mené, vendredi matin, une tentative d’infiltration dans la ville de Mellilia en escaladant la clôture de fer entre la ville de Nador et Mellilia. Selon la même source, 140 éléments de la force publique ont été blessés à différents degrés, dont 5 grièvement, lors d’une intervention visant à avorter cette opération, qui a connu l’utilisation par les assaillants de méthodes très violentes.

Les blessés parmi les éléments de la force publique ou parmi les assaillants ont été évacués à l’hôpital Al Hassani de Nador et le Centre hospitalier universitaire d’Oujda pour recevoir les soins nécessaires, précise-t-on de même source.