FLASH INFOS
:
ArabicEnglishFrench

WhatsApp_Image_2021-01-28_at_13.40.58.jpeg

WhatsApp_Image_2021-03-28_at_22.56.08_1.jpeg

Tchad : SDPA fait l’inventaire de la 1ère exportation de viande dans deux Congo

IMG 20220217 WA0202

Le Directeur Général de la société de développement des Produits Alimentaires (SDPA) du projet « CHAD COMMODITY MARKET PLACE (CMM) », le Dr Ngartola Tony Ngarbaroum et son conseil le Dr Noudjialbaye Djimounta ont conjointement restitué le mercredi 16 février 2022, la mission d’exportation de la commercialisation de la viande dont le premier conteneur de 25 tonnes envoyées en provenance de la République Démocratique du Congo et la Congo Brazzaville.

Selon le Directeur Général de la SDPA, il est de notre devoir d’informer l’opinion nationale et internationale de la première expérience d’exportation et de la livraison de 25 tonnes de la viande qui étaient réceptionnées au Congo Brazzaville dans de bonne condition même si la mission a accusé un retard de 10 jours. Cependant pour le premier convoi, dit-il, les difficultés rencontrées nous permettent de relever le défi prochainement. « La méconnaissance et la non application des textes régissant la communauté en matière de libre circulation des personnes et des biens dans la sous-région CEMAC et CEEAC et la disponibilité des barges pour la traversée qui ont occasionné ce retard qui sera réparé au deuxième convoi prévu pour la RDC », explique le DG Dr. Dr Ngartola Tony Ngarbaroum.

Selon le conseil, Dr Noudjialbaye Djimounta, il est prévu par le Groupe Bollé Logistique au maximum 6 pour que le premier convoi du conteneur arrive à la destination, malheureusement les tracasseries douanières ont perturbé le calendrier de la livraison par Bolloré Logistique. « Quitté le 25 janvier pour arriver le 5 février dernier au Congo Brasza prévu par Bolloré Logistique soit 10 jours de routes au lieu de 5 à jours de trajets prévus initialement. Car ces douaniers frontaliers n’ont jamais vu l’exportation de la viande pour sa commercialisation quittant le Tchad vers l’étranger », ajoute-t-il.