FLASH INFOS
:
ArabicEnglishFrench

WhatsApp_Image_2021-01-28_at_13.40.58.jpeg

WhatsApp_Image_2021-03-28_at_22.56.08_1.jpeg

TCHAD: 500 tonnes de céréales par province pour une vente subventionnée

IMG 20220608 WA0002

 

L'Office national de sécurité alimentaire (ONASA) procédera à la vente subventionnée des sacs de maïs et riz dans les 22 provinces. L'ONASA lance cette vente subventionnée dans le cadre de l'État d'urgence alimentaire que le gouvernement de la transition à décrété il ya quelques jours. 

Selon nos informations, la vente subventionnée des céréales débutera incessamment dans toutes les provinces sauf N'Djamena,qui va attendre. Toutes les dispositions sont prises nous informes une source pour que les couches les plus vulnérables aient accès à la vente subventionnée. Pour éviter que les commerçants achètent pour revendre,il a été décidé que la vente ce limitera à deux sacs par personne. Les gouverneurs sont les premiers responsable dans la vente subventionnée en province,ils seront accompagnés par les délégués de l'ONASA.  

Nous apprenons que des commandes sont déjà lancés pour préparer une autre vente subventionnée à Ndjamena et renforcer les provinces qui ont plus de demande. Le Tchad, troisième pays le moins développé au monde selon l’ONU, a déclaré « l’urgence alimentaire » du fait de la « détérioration constante de la situation nutritionnelle » en raison de la guerre en Ukraine, selon un décret rendu public jeudi 2 juin. Selon l’ONU, 5,5 millions de Tchadiens, soit plus du tiers de la population, avaient besoin d’une « aide humanitaire d’urgence » en 2021. Une situation qui s’est aggravée avec la guerre en Ukraine, où la Russie a imposé un blocus sur les céréales.  

Le décret, signé par le chef de la junte au pouvoir, Mahamat Idriss Déby Itno, fait état d’un « risque grandissant que les populations encourent si aucune assistance humanitaire comprenant une aide alimentaire […] n’est apportée ». « Le gouvernement fait appel à tous les acteurs nationaux et les partenaires internationaux à venir en aide aux populations », poursuit le décret.