FLASH INFOS
:
ArabicEnglishFrench

WhatsApp_Image_2021-01-28_at_13.40.58.jpeg

WhatsApp_Image_2021-03-28_at_22.56.08_1.jpeg

Tchad : La délégation sanitaire du Guera s’engage dans la lutte contre la malnutrition 

 

88BF867F 8D55 458D 870C FB42393CF9D0

La  délégation sanitaire provinciale du Guéra s’engage à promouvoir le développement humain à travers la lutte contre le  problème de la malnutrition, de la vaccination et de l’enregistrement de naissance.

Dans cette perspective, elle s’est attelée à avoir 7 districts qui  prennent en compte toutes les activités liées à la mère et l’enfant telles la malnutrition, la vaccination et l’enregistrement de naissance. Selon la déléguée provinciale de la santé du Guerra Ire Diane, la prise en charge de sa structure concerne la malnutrition aigüe-sévère, modérée et la prise en charge IMS et IMP.

Cependant, elle précise que le volet de l’enregistrement de naissance est confié au ministère de l’action sociale. « Mais ce ministère ne peut évoluer seul car, les naissances sont  d’abord les activités sanitaires. Donc nous travaillons en parfaite collaboration », rapporte  le Dr Iré Diane Anigué

Pour outiller le personnel de la délégation sanitaire, 7 médecins de la délégation et 90 responsables de centre de santé ont reçu de formation spécialement en matière d’enregistrement de naissance. Ces agents formés grâce à l’appui des partenaires tels que l’Unicef, descendent dans les ménages non seulement pour faire des collectes afin de déterminer les enfants qui ne sont pas déclarés à la naissance mais aussi de sensibiliser les ménages sur l’importance de la délivrance de l’acte naissance pour l’avenir de l’enfant. 

« Pour la formation des agents, le ministère de l’action sociale a donné 4336 fiches pour remplir à l’issue de ces enregistrements. Cela nous a permis de délivrer les documents officiels pour les actes de naissance. Sans l’acte de naissance, l’on ne peut se faire délivrer la carte d’identité nationale moins encore le passeport pour nous permettre d’accomplir nos devoirs civiques, de voyager ou bien d’accéder à des formations professionnelles», a indiqué la déléguée provinciale de la santé, Dr Iré Diane Anigué 

Grâce aux efforts des partenaires ces dernières années, beaucoup des ménages sont devenus conscients en cherchant à se faire délivrer leur acte de naissance en même que leurs progénitures. Selon la même source, plus de 4 milles enfants n’ont pas pu bénéficier de cela avant car  ils avaient dépassé l’âge. Pour avoir ces documents de naissance, il leur faut au préalable un certificat de l’âge apparent. Toutefois, Dr Iré Diane se réjouit de cette opération car, cela a aidé beaucoup d’enfants de la province à se faire délivrer l’acte de naissance.

Sur le plan de la vaccination, Dr Diane se félicite de l’appui apporté par le partenaire UNICEF. Pour elle, ce partenaire ne finance pas seulement les activités de mobilisation sociale et de communication pour la sensibilisation mais contribue également à la formation des agents sur le Programme Elargi de Vaccination des activités de la vaccination intensifiée. « Puisque nous ne vaccinons pas de manière intensifiée, nous y allons en stratégie avec l’UNICEF vers les zones inaccessibles » affirme-t-elle.